26 March 2019

SIMPLE PRIORY B.M.V. ASSUMPTAE

Huysburg | Germany

Le monastère d’Huysburg – prieuré bénédictin de l’Assomption de Marie – est depuis 2004 rattaché à l’abbaye Saint-Matthias de Trêves, en tant que prieuré simple. Les moines de l’Abbaye Saint-Matthias de Trêves-Huysburg forment une seule communauté en deux lieux. Ils cherchent à vivre ici comme là le monachisme bénédictin selon la même interprétation (voir à ce sujet : L’Abbaye Saint-Matthias de Trêves), même si c’est en des contextes sociaux et ecclésiaux différents. Actuellement 9 frères vivent au monastère d’Huysburg.

HISTOIRE ET DÉVELOPPEMENT DU MONASTÈRE
Le prieuré d’Huysburg se trouve à proximité d’Halberstadt dans le diocèse de Magdebourg à l’endroit de l’ancienne abbaye bénédictine d’Huysburg, fondée en 1080 et dissoute en 1804, après une existence ininterrompue, par suite de la sécularisation.

Le 14 septembre 1972, le monastère d’Huysburg a été à nouveau érigé comme cella. Il appartient depuis lors à la Congrégation de l’Annonciation, car son fondateur à l’époque contemporaine, le Père Alfred Göbel, vient de l’abbaye de Tyniec. Celle-ci était pour lui le monastère bénédictin le plus proche. Il y était entré non seulement pour être lui-même moine, mais aussi pour fonder un monastère de bénédictins à côté de celui des bénédictines d’Alexanderdorf au sud de Berlin en Allemagne de l’Est.

L’administrateur apostolique de Magdebourg, l’évêque Johannes Braun, joua un rôle essentiel dans la fondation. Il indiqua Huysburg comme lieu approprié à une fondation. Huysburg était alors utilisé en partie par l’État comme hospice ; il abrita aussi de 1952 à 1992, à côté de l’église paroissiale et de la cure, une antenne du séminaire de Paderborn. Monseigneur Braun se distingua surtout par le soin qu’il prit à assurer la viabilité économique du nouveau monastère.

La montée du mouvement Solidarnosc au début des années 80 eut pour conséquence de restreindre les possibilités de voyager entre la Pologne et l’Allemagne de l’Est. L’abbé de Tyniec ne fut dès lors plus en mesure de continuer à porter la responsabilité d’Huysburg. Aussi décida-t-on le 8 septembre 1984 d’élever au rang de prieuré indépendant la jeune fondation et de la placer directement sous la juridiction de l’abbé président de la Congrégation. Il parut tout naturel de demander au seul autre monastère germanophone de la Congrégation, l’Abbaye Saint-Matthias de Trêves, de soutenir le président francophone dans sa mission à l’égard d’Huysburg. Au début cela se limita surtout à la personne de l’abbé de Trêves qui s’offrit d’accompagner et de conseiller le président dans ses voyages à Huysburg.

Malgré des circonstances peu favorables, le monastère d’Huysburg devint, grâce à son accueil d’hôtes et par les contacts avec les oblats, un lieu de prière et de recueillement, important pour de nombreuses personnes dans l’Église de l’Allemagne de l’Est, en particulier pour l’évêché de Magdebourg, qui dès les années 50 avait utilisé Huysburg, lors des pèlerinages, comme lieu de rassemblement pour les croyants.

Après le tournant politique (la réunification), la communauté d’Huysburg se décida pour une collaboration avec l’abbaye Saint-Matthias. D’abord l’abbé de Trêves assuma la charge d’administrateur. Bien vite, les contacts plus intensifs entre les deux monastères s’exprimèrent en soutien personnel. Ils aboutirent finalement au rattachement du prieuré d’Huysburg à l’abbaye de Trêves, confirmé par le chapitre général de la Congrégation le 8 septembre 2004. Après le transfert du séminaire en 1992 à Erfurt et l’emménagement de l’hospice dans un nouveau bâtiment dans le village voisin de Dingelstedt, on procéda à l’aménagement des bâtiments et du domaine d’Huysburg, achevé en 2008, et à la réorganisation des missions de la communauté. Le tout se passa sous la direction du Père Athanasius Polag, administrateur envoyé par le Père Abbé Ansgar Schmidt, et en lien avec l’évêché de Magdebourg.

VIE ET SERVICES AUJOURD’HUI À HUYSBURG
Dans une société, où plus de 80 % de la population n’est pas chrétienne, Huysburg se veut être surtout un lieu du souvenir de Dieu. En outre, elle met son église à disposition comme lieu de recueillement et ressourcement spirituels, de formation et de rencontre.

NOTRE PRÉSENCE COMME COMMUNAUTÉ BÉNÉDICTINE
Notre présence comme communauté bénédictine se traduit des manières suivantes :
• Dans la liturgie des Heures et d’autres formes de prière qui, par leur ouverture aux hôtes, même non-chrétiens, peuvent conduire à des expériences fondamentales au seuil de la religion et de la foi chrétienne
• Dans l’accueil de visiteurs chrétiens ou non, invités, lors de visites guidées et de manifestations, à prendre conscience de la culture de vie chrétienne ici vivante et à entrer en contact avec elle; y joue un rôle important la communication de l’arrière-fond culturel et religieux du Roman (« Route du roman »).
• Dans le travail à l’hôtellerie avec un petit programme de cours centré sur des retraites, des journées de silence et de récollection, l’accompagnement spirituel, l’introduction à la Bible, l’école de prière bénédictine, et avec des groupes, en prenant part à leurs programmes, ainsi qu’en accueillant des cours, des manifestations et des festivités
• Dans le service à la paroisse Saint-Benoît et à l’évêché de Magdebourg ; il nous tient particulièrement à cœur d’encourager les chrétiens à prendre conscience de leur dignité baptismale et de la responsabilité liée à leur baptême et leur confirmation.

Le vivre ensemble œcuménique est particulièrement important dans une région où le nombre de chrétiens est restreint. La participation à l’annuelle prière œcuménique pour la paix en la cathédrale d’Halberstadt permet depuis des années d’autres liens et occasions de rapprochement. Des rencontres régulières avec les communautés évangéliques de Petersberg près de Halle et de Riechenberg près de Goslar expriment concrètement notre solidarité œcuménique au plan de la vie selon les conseils évangéliques.

Un lien particulier à notre Église locale, le diocèse de Magdebourg, caractérise notre présence à Huysburg. Commencé avec l’hébergement du séminaire, il se prolonge jusqu’à aujourd’hui : nous contribuons ainsi à l’organisation des grands rassemblements de pèlerinage, en particulier du pèlerinage diocésain. Plusieurs formations continues à l’intention des prêtres, diacres et agents pastoraux ont lieu à Huysburg.

 

Używamy plików cookies Ta witryna korzysta z plików cookies w celu realizacji usług i zgodnie z Polityką Prywatności i plików Cookies .
Korzystanie z niniejszej witryny internetowej bez zmiany ustawień jest równoznaczne ze zgodą użytkownika na stosowanie plików Cookies. Zrozumiałem i akceptuję.
34 0.073003053665161